Ubac, des chaussures qui réduisent leur empreinte environnementale

L’empreinte environnementale des chaussures que nous portons tous les jours est désastreuse, mais également insoupçonnée. C’est pour en réduire l’empreinte que deux Français se lancent dans le pari fou de produire des baskets à faible impact. Leur marque, Ubac.

Des chaussures en matières recyclées

En 2018, Mathilde Blettery et Nicolas Simon ont une idée en laquelle ils croient dur comme fer. Ils veulent produire en Auvergne, des chaussures à partir de matières recyclées pour réduire l’impact de ce produit de consommation sur l’environnement.

A découvrir également : Comment s'habiller avec un legging noir ?

C’est de cette idée en apparence toute simple qu’est née la marque Ubac. Mais le défi est de taille, car les deux entrepreneurs doivent tout inventer ou presque.

Leur aventure débute par une campagne de financement participatif en 2018. Au cours de celle-ci, ils lèvent 168000 € et pré-commercialisent 1944 paires de baskets. La raison de ce succès est dû au fait qu’ils souhaitent concevoir et commercialiser des chaussures éco-responsables, produites le plus localement possible. Ainsi, la semelle de la chaussure qui est d’ordinaire en caoutchouc est désormais composée d’éthanol de canne à sucre. Pour aller encore plus loin, ils privilégient des matières comme de la laine recyclée ou du chanvre produit en France.

Lire également : Comment teindre un sac en nubuck ?

Depuis, le succès est au rendez-vous et trois nouvelles paires de chaussures sont venues étoffer leur gamme.

En quoi nos chaussures polluent-elles ?

Si Ubac s’est lancé sur le créneau de la chaussure éco-responsable, c’est parce que cet accessoire de mode se révèle particulièrement nocif pour l’environnement.

Il faut dire que tous les jours, ce sont 34 millions de paires de derbys, de tennis, d’escarpins, de mocassins ou encore de bottes qui sont produites.

Cela correspond chaque jour à une émission de 14 kg de CO2 dans l’atmosphère, soit la bagatelle de presque un demi million d’aller-retours Paris New York en avion quotidiennement.

Sur une année complète, cela représente tout simplement la moitié du CO2 émis par la France. Autant dire que l’impact sur le réchauffement climatique est très lourd.

Pourquoi un impact aussi important ?

Éloignement des sites de production, fabrication fortement polluante, choix des matériaux, faible valorisation, pourquoi nos chaussures ont-elles un impact aussi important ?

Des lieux de production essentiellement hors d’Europe

L’une des premières causes de l’impact des chaussures sur l’environnement est directement imputable à la géolocalisation des sites de production. En majorité, ceux-ci sont situés dans des pays dits en voie de développement. La raison principale est évidemment le faible coût de la manœuvre, mais également des normes strictes en matière de protection de l’environnement.

Le choix des matériaux

Si Ubac a choisi de ne pas utiliser de produits dérivés de la pétrochimie, c’est parce que ceux-ci sont très nocifs pour l’environnement. Dans une chaussure classique, on trouve pas moins de 26 matériaux différents en moyenne. Pour un quart, ceux-ci sont dérivés du pétrole comme le polyuréthane où le polyester. Ils sont en revanche responsables de plus de 40 % des émissions de gaz à effet de serre imputables au choix des matériaux.

Enfin, il ne faut pas oublier le fait que les chaussures usagées ne sont que très peu valorisées dans l’Hexagone. Ainsi, à peine la moitié des chaussures achetées tous les ans en France sont collectées par un centre de tri. L’autre moitié finit enfouie dans une déchetterie ou incinérée.

vous pourriez aussi aimer