Comment faire un Cache-nez ?

1

Coudre un masque de protection « barrière » en tissu… Aujourd’hui, l’équipe de Modesty Couture a décidé de vous proposer un tutoriel spécial.

En ces jours difficiles, nous avons commencé à s’écrouler sous les exigences de nos étudiants en couture et de notre entourage pour coudre des masques en tissu. Ci-dessous vous trouverez un tutoriel complet étape par étape ainsi qu’un modèle à télécharger.

Lire également : Comment porter une veste en cuir marron femme ?

Mais avant de commencer, rappelez-vous que nous offrons une formation gratuite 100% vidéo pour vous aider à éviter les erreurs les plus graves qui vous feront détester la couture pour toujours. Cette formation vous donnera toutes les clés pour progresser efficacement et réussir sûrement tous vos projets de couture . Pour vous inscrire, il vous suffit de cliquer ici ou sur le bouton ci-dessous et vous recevrez gratuitement vos cours de couture par e-mail.

Alors parlons encore de notre masque ! Voici quelques mots sur l’approche…

A voir aussi : Comment se porte une jupe taille haute ?

AFNOR (Association Française de Normalisation) vient de mettre en ligne un guide des exigences pour la fabrication d’un masque barrière. Très succinctement, qu’entendons-nous par « masque de barrière »  ?

signifie que ce masque ne remplace pas un instrument médical et, surtout, pas un masque de la catégorie FPP Cela . Un masque barrière est un moyen de protéger la communauté.

Comment un masque de protection peut-il protéger la communauté ?

Lorsque le masque de tissu est porté par une personne malade, il lui permet de protéger son environnement car il conservera les postilons, les gouttelettes, etc.

Lorsque le masque est porté par une personne malade, il lui permet de se protéger d’une éventuelle contamination parce que le geste de la main bouche est bloqué : c’est là qu’on parle d’un masque barrière.

Un article extrêmement complet a été écrit sur le sujet chez Couture et paillettes. Elle est ingénieure textile, et nous ne ferons vraiment pas mieux qu’elle donc je vous renvoie si besoin est : « La place des masques de tissu dans la prévention du coronavirus.

Je vous invite également à télécharger le guide Afnor qui est un document de référence pour ceux qui souhaitent coudre des masques en tissu à la maison mais qui n’ont pas les repères pour y arriver.

Je précise que l’ajout d’un insert et d’une pince à nez dans votre masque de barrière ne fait pas partie des spécificités du modèle Afnor.

Mais beaucoup d’entre vous veulent pouvoir ajouter ces options à vos masques. Nous avons donc décidé chez Modesty Couture d’offrir un modèle qui vous permet de le faire en option.

Donc, si vous voulez suivre stricto sensu le modèle de l’Afnor cliquez sur le lien mis juste au-dessus, mais sinon, restez à l’écoute ! Et sachez que notre modèle respecte les dimensions finales et le pliage du masque Afnor

NB : Ce modèle de masque n’a été testé dans aucun laboratoire. D’autre part, l’utilisation du tutoriel de masque à des fins commerciales n’est pas autorisée par Modesty Couture.

Entraînement de couture gratuit !

RECEVEZ UNE MÉTHODE VIDÉO GRATUITE POUR ÉVITER LES PIRES ERREURS DANS LA COUTURE

Petite précision sur les masques de protection en tissu

Une autre petite note avant de commencer :

  • Un masque en tissu doit pouvoir être lavé à 60° après chaque utilisation, d’où la nécessité d’utiliser le coton comme tissu . D’autres tissus ont de bonnes propriétés filtrantes (viscose, polyester, etc.) mais malheureusement ils ne lavent qu’à basse température…
  • Il est également nécessaire que ce coton ait une maille serrée , cela signifie que la lumière ne doit pas apparaître à travers les fils du tissu (voir le guide afnor).
  • masque en tissu doit couvrir du nez au menton Le et l’air ne doit pas passer sur les côtés (avec par exemple, un masque pas assez large).
  • Un masque en tissu ne doit pas être conservé plus de 3h à 4h sur le visage, et doit être mis et enlevé par les bandes élastiques, et doncne pas être manipulé une fois en place. Si vous voulez mettre un insert dans votre masque, vous devez préparer vos inserts en amont, et changer le masque entier toutes les 3h à 4h. En aucun cas, vous ne devez manipuler le masque pour changer l’insert pendant la journée.

Pour savoir quoi utiliser comme insert, je vous renvoie une fois de plus à l’article de couture et de paillettes qui est très complet à ce sujet.

Et j’ajoute ici un lien vers le site web de l’IFTH en partenariat avec le laboratoire de la DGA qui répertorie un peu différents tests effectués sur les tissus pour masques protecteurs (mise à jour régulière).

Cela étant dit, il est parti pour le tutoriel ! Vous aurez besoin du modèle ci-dessous, (mis à jour le 18/05).

Comment coudre un masque protecteur en tissu ?

La coupe des pièces

Pour coudre un masque protecteur en tissu , vous aurez besoin de :

  • Deux rectangles en coton de 21 cm de haut par 20 cm de large (coton avec tissage serré)
  • Deux rectangles en coton de 9,5 cm par 4,5 cm
  • Bande élastique ou tissu : il sera difficile de vous donner une mesure exacte de l’élastique dont vous avez besoin parce que tout dépend de votre morphologie et de son étirement. Ne vous manquez pas, ne coupez pas avant d’essayer sur vous et voici des mesures indicatives :
      • Comptez 30 cm de bande élastique de chaque côté.
      • Pour un seul lien comptage 105 cm
  • Un insert de votre choix

NB : La hauteur du masque respecte les dimensions proposées par AFNOR. Pour ma part, je le trouve un peu haut en hauteur, donc je retire 1 cm. Ensuite, vous devez changer le pliage : un marqueur principal 4,5 cm (au lieu de 5 cm) et des marques secondaires de 2,2 cm (au lieu de 2,5 cm).

Préparation des boucles élastiques

Nous plions les côtés des bandes sur 1 cm. Nous allons donc d’une bande de 9,5 cm de long à 7,5 cm. Nous faisons une couture avec l’aiguille au centre sur le pli.

Cette couture est facultative, mais il permet de maintenir le pli en place, et sinon, lors de l’insertion de la bande élastique, le pliage du tissu interférera au fur et à mesure qu’il se déroulera.

Vous pouvez également faire un véritable ourlet, mais vous devez fournir 11,5 cm au lieu de 9,5 cm et cela ajoute une épaisseur indésirable au masque. Le bord du tissu est suffisamment sécurisé avec un pli simple.

Ensuite, avec l’aide du fer, nous plions la bande en deux en hauteur. On a mis de côté.

Couture de la partie principale d’un masque

Sur vos deux parties principales, superposer ou dessus machine l’un des côtés de 20 cm. Pour les tissus imprimés qui ont du sens, faites attention à prendre le côté droit. La partie surtendue correspond au bas du masque.

Il n’est pas obligatoire de surfer pendant ce tutoriel, étant donné que nous travaillons avec du coton, mais les masques seront lavés très souvent donc je conseille fortement ça.

Ensuite, nous allons former les plis. Pour ce faire, vous aurez besoin du boss précédemment téléchargé .

  • Pour le tissu qui sera à l’extérieur (visible pour les gens) : placez-vous avec la place du tissu face à vous
  • Pour le tissu qui sera à l’intérieur du masque (face face) : placez-vous avec le verso du tissu face à vous

Le pliage sera le même pour les deux pièces, simplement pour l’un nous plions sur l’endroit et pour l’autre, nous plions à l’envers . Alors venez dessiner au stylo les marques du patron (toutes les marques A et B) sur vos deux morceaux, comme ci-dessous :

Une fois vos marques faites, vous prenez la marque B et placez-la sur la marque A de chaque côté, en suivant l’axe de pliage. Vous le tenez avec une pince ou une épingle. Et ceci pour le 4 « B ».

Derrière, il est nécessaire que les plis se rejoignent. Nous étirons étroitement son tissu et nous fer fortement. Maintenant, vous verrez que les plis tiennent même sans épingle, mais je vous conseille de faire une ponction de maintien à 0,5 cm du bord.

Voici le résultat, vous faites la même chose avec les deux carrés de coton.

Ensuite, nous superposons les tissus pour faire l’assemblage. Nous positionnons nos deux largeurs de bande (plier vers l’intérieur de notre travail) sur l’une des faces de coton plié (pas d’importance qui) .Nous centrons la bande passante sur le grand pli du centre. Pour cela, pliez la bande passante en deux et marquez une encoche. Superposez cette encoche au centre du pli.

Nous mettons juste l’autre partie de coton plié par le haut, place de votre extérieur contre place de votre intérieur, en prenant soin de mettre les parties nuageuses face à face.

Nous tracons nos marges de couture. Nous laissons 2 cm de marges sur le côté du travail (où il y a la surjeure) et 1 cm partout ailleurs.

Le masque est cousu sur la ligne laissant une ouverture centrée de 9,5 cm du côté couvert. Nous faisons des arrêts solides. L’insert sera maintenu par le pli à l’intérieur du masque (d’où l’intérêt de laisser une plus grande marge de couture à cet endroit).

Nous sommes très prudents lorsque vous arrivez à la fin des longueurs pour ne pas coudre accidentellement la bande passante sandwich : touchez avec vos doigts pour les sentir et les pousser loin de votre ligne de couture si nécessaire.

Nous allons retourner le travail pour la première fois pour vérifier que nous n’avons pas accidentellement cousu les largeurs de bande. Si vous avez un peu accro, retirez-le rapidement et reprenez la couture ! Si vos bandes passantes sont claires, alors vous pouvez revenir à l’envers et nous serons en mesure de renverser les 3 côtés restants.

Pour ce faire, nous replions vers le haut avec l’aide de fer, la marge de couture excédentaire de 2 cm. Ensuite, nous renversons ou renversons les 3 côtés inachevés. Ici, pas besoin de découper les coins, il sort très bien comme ça (grâce aux largeurs de bande) et il pourrait affaiblir le tissu inutilement. Si vous n’avez pas surtendu, faites un petit point pour garder la marge

tomber

Maintenant, vous pouvez retourner votre masque de protection par l’ouverture. Retirez bien vos angles et repassez.

Coudre le pince-nez sur votre masque en tissu

Sur le dessus de votre masque (côté avec les marges de 1 cm, pas le côté avec l’ouverture), dessinez deux marques pour faire une couture de 5 cm de long bien centrée sur la longueur et 0,7 cm du bord.

Vous pouvez varier ces mesures en fonction de ce que vous avez l’intention d’insérer comme renfort pour créer votre pince nasale.

Faire des points d’arrêt solides. Cette donnera une diapositive pour insérer un fil de fer, d’un côté ou de l’autre.

Comme fil de fer, vous pouvez prendre des fixations pour sac de congélateur, durcures de tuyau, un morceau d’aluminium laminé (n’oubliez pas de l’enlever lors du lavage pour éviter la rouille), ou regarder du côté des fils de cuivre, laiton, acier inoxydable, acier galvanisé rayon de bricolage (qui ne rouille pas).

En ce qui concerne les fixations des sacs congélateurs, je coupe par 3 et les plie les uns sur les autres pour une pince à bec fin et solide. Serrez-les au meilleur afin de ne pas être gêné lors de l’insertion de la barre dans la diapositive (enveloppé dans du cellophane il glisse parfaitement ! ). Si nécessaire, vous pouvez légèrement découper la partie en plastique blanc (faites également attention au repassage qu’elle ne fond pas).

Ensuite, insérez le fil dans la diapositive. Pour cela, pas besoin de retourner votre travail, passez votre main à travers l’ouverture gauche au bas du masque. Le est délibérément plus long que la diapositive elle-même, mais c’est normal : il est plus facile de le changer.

Insertion de bandes élastiques sur votre masque de protection

Passez les bandes élastiques sur les côtés avec une épingle de sécurité, attachez un nœud et faites glisser le nœud à l’intérieur de la bande passante pour cacher le nœud disgracieux. Vous pouvez faire une petite couture perpendiculaire à la machine pour la fixer si elle bouge trop. Envisagez de mettre un peu de briquet sur l’extrémité des bandes de caoutchouc pour éviter l’effilochage.

Si vous n’avez pas de bande élastique, vous pouvez utiliser des bandes de jersey découpées à partir d’un t-shirt (ce tissu ne s’effiloche pas, pensez à de vieux t-shirts), des collants, un cordon de serrage ou… une dentelle.

Pour avoir la même taille élastique des deux côtés, vous pouvez plier votre masque en deux et reprendre la même taille de l’autre côté. Ajustez la taille en tirant le nœud. Une fois que la bonne taille est trouvée, serrez fermement pour consolider le tout.

Insert amovible

La couture de votre masque de protection en tissu est terminée. Le côté avec le grand pli plat doit être côté extérieur.

Il ne s’agit que de l’utiliser tel tel ou de faire glisser un filtre à l’intérieur par l’ouverture inférieure. L’intérieur du masque déplié mesure environ 18×17, alors veillez à ne pas prendre un insert trop grand.

Ici, je vais utiliser comme un insert demi-lingette électrostatique dépoussiérage. J’ai acheté à Leclerc le paquet de 40 pour moins de 2,50 euros.

Ce tutoriel est terminé !

Toute l’équipe de Modesty Couture espère voir fleurir plein de masques en tissu sur la toile. N’ hésitez pas à nous marquer sur les réseaux sociaux avec la photo de vos masques (pour cela utiliser le hashtag #ModestyCouture).

Et enfin, Restez à la maison et Cousezzzzz ! ! ! !

Et voici une version sans élastique. Nous enfilons le lien de boucle vers le bas. Nous passons autour du cou et attachez le haut derrière le dernier.

vous pourriez aussi aimer